Conseils de rédaction

Sauf si c'est spécifié dans le message proposé, NE MENTIONNEZ JAMAIS AMNISTIE INTERNATIONALE; N'UTILISEZ PAS DE CARTES D'AMNISTIE INTERNATIONALE OU D'AUTRES ORGANISATIONS.

  • NE FAITES PAS ALLUSION À NOËL (qui est une fête chrétienne)
  • Les messages doivent être brefs et personnels.
  • Ne mentionnez pas la situation politique du pays ou les accusations faites à l'endroit des prisonniers et prisonnières.
  • N'hésitez pas à écrire en français (à moins que vous maîtrisiez la langue du pays du destinataire). Comme beaucoup d'autres pays participent à cette campagne, un prisonnier reçoit des messages de plusieurs pays en différentes langues. Il ressent ainsi que partout dans le monde des gens pensent à lui.
  • Puisque les prisonnières et prisonniers peuvent avoir diverses croyances religieuses, ne faites pas allusion à Noël (qui est une fête chrétienne). Utilisez plutôt l'expression « voeux de fin d'année » ou « voeux du Nouvel An ». Les références aux boissons alcooliques doivent également être évitées.
  • N'oubliez pas d'affranchir suffisamment les cartes en y apposant un timbre de $2,50 par enveloppe + taxe pour envoyer une lettre dans un autre pays. Mais vous pouvez aussi envoyer toutes les cartes destinées à la même personne dans une grande enveloppe, il vous en coûtera moins cher de timbres.

IMPORTANT : Indiquez votre nom et adresse sur vos enveloppes car de cette façon, vous pourriez recevoir une réponse. Chaque lettre ou réponse reçue d'un-e prisonnier-ère peut contenir de précieuses informations qui peuvent être fort utiles pour les chercheurs d'Amnistie internationale.

Écrivez à Colette Lelièvre
Amnistie internationale Canada francophone
50, rue Ste-Catherine Ouest
Bureau 500
Montréal (QC)
H2X 3V4