Organisez un marathon en 6 étapes

Organisez un marathon en 6 étapes

Autour du 10 décembre, célébrons la Journée internationale des droits humains
Chaque année, l’histoire de plusieurs personnes persécutées ou arbitrairement emprisonnées retiennent notre attention. Afin de leur exprimer notre sympathie, nous leur écrivons des petits mots d’espoir. Les marathons d’écriture se déroulent dans le monde entier. Et le résultat est là, en 2016, 187 pays ont participé à cette campagne mondiale. Plus de 4 660 774 de cartes et de lettres ont été envoyées dont près de 66 000 par notre section.

Objectifs

Envoyer le plus grand nombre possible de cartes aux personnes et communautés pour leur apporter notre soutien et attirer l’attention des autorités dans les pays concernés.

1

Le lieu et la date

La première étape importante est de trouver où se tiendra votre marathon et quand vous le tiendrez. Celui-ci peut s’organiser chez vous dans votre salon, sur votre lieu de travail, à l’heure du déjeuner, ou encore à votre club de loisirs.

Encore mieux, demandez l’autorisation de vous installer dans un lieu très fréquenté de votre quartier et sollicitez les passants pour qu’ils rédigent un mot d’appui.
 

2

Faire connaitre votre marathon

Envoyez par courriel à tous vos contacts un message-type personnalisé en y ajoutant la date et le lieu de votre marathon.

Annoncez votre événement sur les réseaux sociaux. Pour rendre publique votre activité, envoyez-nous toutes les informations à marathons@amnistie.ca. Nous l’ajouterons à la carte Google accessible sur le site Web.

Nous pouvons vous envoyer des affiches, si vous souhaitez annoncer votre événement. Il ne vous restera qu’à indiquer toutes les informations concernant votre activité (date, heure et lieu).

3

Les cas

Prenez connaissance des cas du marathon afin de bien les expliquer. Vous pouvez écrire à tous les cas ou en choisir quelques-uns.

N’oubliez pas de consulter les conseils de rédaction pour ne pas nuire à la sécurité de la personne (ou de sa communauté) à qui vous écrivez.

Téléchargez le descriptif de tous les cas ici incluant des conseils de rédaction et des exemples de messages.

4

Votre matériel

Vous aurez besoin de cartes et de crayons de couleur.

Achetez ou encore fabriquez vous-mêmes vos cartes. Pensez à utiliser des cartes postales de votre ville ou de votre région en y ajoutant votre photo, celle de votre famille ou de l’endroit où vous vivez. Plus la carte est personnalisée, plus elle est chaleureuse pour son destinataire ! Vous avez la possibilité de demander auprès des CPE, des écoles maternelles, des écoles primaires et à des maisons de jeunes de dessiner des cartes.

Attention ne pas utiliser de carte d’organisation ou avec des motifs religieux.

Pensez à vous munir d’une boîte de don à mettre sur la table pour vous aider à payer les frais d’envoi des cartes.

Vous avez envie de lever des fonds pour Amnistie internationale. Faires un don ici.

5

Le jour J!

Présentez le but de votre activité au public. Décrivez brièvement les différents cas.

Pour montrer que l’envoi des cartes donne de bons résultats, parlez également des bonnes nouvelles. Sachez qu’entre 60 et 65 % des personnes emprisonnées choisies lors des campagnes antérieures ont été libérées par la suite avant la fin de leur sentence. Les conditions de détention pour d’autres ont été considérablement améliorées. Et enfin certaines personnes et communautés ont obtenu justice !

Tout au long du marathon, pensez à prendre des photos (assurez-vous d’avoir l’autorisation de toutes et tous, surtout s’il y a des enfants) et à nous les envoyer.

Qui sait ! Vos photos se retrouveront peut-être dans notre magazine ou dans nos prochaines communications.

6

Bilan de votre activité

La dernière étape majeure de votre marathon, et non la moindre, est de compléter le bilan. Comptez le nombre de cartes pour chaque cas et inscrivez les résultats sur le bilan que vous pouvez télécharger ou compléter en ligne.

Envoyez vos photos à marathons@amnistie.ca en spécifiant les noms des personnes sur celles-ci et le lieu.